Véritables plaques en acier émaillées

Contrairement aux simples plaques métal imprimées en offset dont la réalisation est très simple (voir plus loin), les plaques émaillées sérigraphiées éditées par COUSTOON sont de véritables petits bijoux d'orfèvrerie.

Plusieurs éléments déterminants font que COUSTOON arrive à vous proposer de superbes plaques émaillées.

Une fabrication artisanale pure

De nombreuses étapes délicates manuelles sont nécessaires pour arriver à un tel résultat. Comme vous pouvez lire ci-après, ce n'est pas pour rien que l'on parle d'artisanat.

Les personnes qui maîtrisent les techniques ci-après sont en effet des artisans. Je pense qu'à ce niveau, on peut même parler de véritables Artistes!

Façonnage

Chaque plaque en acier 15/10, est tout d'abord façonnée:

  • découpe sur mesure (la taille de l’image n’est pas standard, elle dépend de l’image d’origine),
  • pliage,
  • crémaillage,
  • soudage,
  • trouage,
  • dégraissage.

Préparation de la peinture émaillée

Chaque couleur est préparée sur mesure par de véritables alchimistes.

La peinture émaillée est une obtenue en mélangeant:

  • différents types de matière non organiques de la famille des verres (quartz, alumine, …)
  • avec des fondants (bore, soude, …)
  • colorés avec divers oxydes métalliques
  • fondus à haute température.

La « fritte d’émail » ainsi obtenue est broyée, avec ou sans eau, pour obtenir de la barbotine, ou de l’émail en poudre.

Emaillage par sérigraphie

Les plaques émaillées COUSTOON sont fabriquées par la technique de sérigraphie.

Cela veut dire que chaque plaque, manuellement:

  • après dépôt sur la plaque par sérigraphie de la peinture émaillée en aplats directs,
  • passe au four à plus de 800°C.

Durant le processus de fabrication, la peinture émaillée fond littéralement dans l’acier (vitrification) conférant à l’objet une durabilité extraordinaire (résistance aux griffes, aux graffitis, au froid, au chaud et à l’humidité).

Vitrification

Comme expliqué ci-avant, chaque plaque transite dans un four à 800°C (température équivalente à celle d’un incinérateur de déchets ménagers).

L'étape de ces passages dans le four est extrêmement délicate dans le processus de la vitrification de l'émail dans l'acier.

Il suffit, en effet, d'une différence infime de température ou de temps passé dans le four pour que cela entraîne une malfaçon de la plaque!

Les personnes gérant cette étape cruciale sont de véritables magiciens de l'émail!

Brillance et relief 

Le résultat final offre un aspect brillant et un relief très agréable au toucher et résiste longtemps à toutes les agressions en raison de la liaison intime et indissociable entre l’émail et son support.

Résistance des plaques émaillées

Le succès de la plaque émaillée tient à ses caractéristiques de résistance et de longévité incroyables :

  • résistance à la corrosion ;
  • sans prise aux graffitis ;
  • insensible aux variations de température (de -60° jusqu’à … 450° sans déformation -cela peut aider-) ;
  • résistant au climat et aux intempéries (vous pourrez la mettre dans votre sdb ;-));
  • ininflammable.

Véritable plaque émaillée vs. simple plaque métal imprimée

Il n’y a pas de vitrification lors des cuissons multiples au four pour les plaques en métal blanc et les plaques aluminium!

L’utilisation du terme « plaque émaillée » est d'ailleurs très souvent utilisée à tort et à travers par beaucoup de personnes comme étant une plaque en métal quelconque.

Ainsi, on confond à tort les véritables plaques émaillées en acier avec les plaques en fer-blanc (acier doux d’épaisseur inférieure à 0,5 mm) et/ou en aluminium qui sont généralement plus légères, souvent embossées et qui sont imprimées directement avec des procédés de type impression offset.

Haut de page